Musée Arts et Métiers

L'Age d'or


Sortie le 28 avril 2009 au Musée des Arts et Métiers, au 
Musée de la Légion d'honneur

Le C.N.A.M: Conservatoire des Arts et Métiers est une grande école d'ingénieurs fondée en 1794, elle s'installe dans l'ancien prieuré (locaux actuels) en 1798. Ses missions: la formation tout au long de la vie, la diffusion de la culture scientifique et technique, la recherche technologique et l'innovation.  
> en Savoir +

Le prieuré de St Martin des champs était à l'origine qu'une simple cabane, dédiée à St Martin qui avait guéri un pauvre lépreux à cet endroit. Située dans l'enceinte du Conservatoire des Arts et Métiers (CNAM) et le long de la rue Réaumur (2ème arrondissement), l'ancien prieuré de l'église Saint Martin des champs s'appelle maintenant la Chapelle des Arts et Métiers, l'église fût terminée en 1067 et le réfectoire des Moines (bibliothèque) vers le XIe au XIIIe siècle.

Le musée actuel occupe un bâtiment de l'abbaye de Saint-Martin-des-Champs construit au 18è siècle. Déchue de sa vocation religieuse pendant la Révolution, l'abbaye fut affectée au Conservatoire des Arts et métiers à partir de 1798. Les bâtiments annexes du XVIIIe siècle (construits sur les plans d'Antoine) ont été restaurés et agrandis en 1848, 1870, 1889.

 


Du cloître centuré de murs, il ne subsiste que des parties infîmes de ce que fût cet émorme complexe monastique. Devant nous, on remarque le gigantisme de cette salle de réfectoire, remarquablement éclairée par des vitraux de très grandes proportions.

En 1794, suite à un décret de la  Convention Nationale d' après le rapport du prêtre, Henri Grégoire, on établit un conservatoire des Arts et des sciences, qui renferme les modèles des machines et outils propres à l'industrie et à l'agriculture.

Cet établissement, négligé sous l'Empire, a pris une grande extension à partir de la Restauration, et surtout dans la seconde moitié du XIX siècle; on y a attaché des cours publics de mathématiques, de physique, de chimie, de mécanique appliquées aux arts, d'économie industrielle, de dessin des machines, etc.

 

 

Il occupe l'église, le réfectoire et les bâtiments claustraux; on lui a ajouté de vastes annexes et une entrée monumentale près de l'ancienne prison de l'abbaye. A la place des jardins se trouve un beau marché, qui fut, pendant les Cent-Jours, transformé en atelier d'armes. > Se rendre sur le site du Musée

Date de dernière mise à jour : vendredi, 15 Mai 2015