Pays Basque - 4 pages

La Villa Arnaga - 4 septembre 2017- Matinée

Img 9475

Villa Edmond Rostand

Association l'Age d'or du Vaudoué

Groupe

"La maison d'Edmond ressemble à une maison typique du Pays basque. Elle ne l'est qu'en apparence. Inspirée de la ferme de la région, elle est l'une des toutes première création d'un nouveau courant architectural : le style néo basque. Arnaga en est un des premiers modèles. Inspirée des fermes basques du Labourd, elle reprend les éléments du bâti traditionnel qu’elle transforme pour former une riche demeure confortable et moderne. Faire entrer la nature dans les pièces, ouvrir de grandes baies de tous côtés, dessiner des loggias, des balcons destinés à « prendre l’air », tel est le nouveau programme de l’architecture néo-basque lié aux constructions balnéaires de la côte."http://www.arnaga.com/

Bayonne - 4 septembre 2017


Véritable ceinture de vieilles pierres polies par plusieurs siècles d'Histoire, les remparts marquent les premières limites de la ville. 
Réaménagés au cours des siècles, c'est surtout Vauban qui, à la demande de Louis XIV, finalise leur configuration actuelle. 
La tour vieille-boucherie est un élément conservé du système défensif d'époque romaine. Le mur épais qui apparait dans son prolongement témoigne des techniques de constructions utilisées par les Romains. Il est constitué de petits moellons cubiques en calcaire alternant avec des dalles et renfermant un noyau de pieraille et mortier. 
Le Château Vieux, construit sur les vestiges de l'antique castrum romain est une massive forteresse médiévale située en plein centre-ville. 
Le Château Neuf, qui surplombe le Petit Bayonne, est édifié par Charles VII, juste après la guerre de Cent Ans. Quant à la Citadelle, œuvre de Vauban, sa porte principale s'ouvre au sud sur un magnifique panorama.
La cathédrale Sainte-Marie domine toute la ville de ses deux flèches.  
Le cloître qui la jouxte, de style gothique flamboyant, est un des plus spacieux de France. Le palais épiscopal qui lui fait face, les églises Saint-André et Saint-Esprit attestent également d'une forte empreinte religieuse. 
Source : https://www.bayonne-tourisme.com/

Img 9536
Img 9534
Img 9552
Img 2901

St Jean Pied de Port - 5 septembre 2017 - matinée

Sans titre 223

Situé entre la côte basque et la frontière espagnole, Saint-Jean-Pied-de-Port est l'un des Plus Beaux Villages de France. Étape renommée sur l’une des principales voies de pèlerinage vers Compostelle, cette ancienne place forte du royaume de Navarre se situe sur la rive droite de la Nive, au pied des cols de Cize plus connus sous le nom de «col de Ronceveau». La citadelle de St Jean Pied de Port .. d'abord château fort, Vauban y fait un tour, et c'est aujourd'hui le monument le plus visité.
Sources http://www.saintjeanpieddeport-paysbasque-tourisme.com/

Arcangues - 5 septembre 2017 - Après-midi

 Un village d'opérette 
"Niché sur un promontoire qui domine le golf et fait face à la chaîne des Pyrénées.
Chaque année, des visiteurs, venus des quatre coins de la planète s’y arrêtent et s’y attardent. 
L’histoire de ce petite bourg Labourdin est lié à celle de la famille des seigneurs d’Arcangues,  connue depuis le XIIe siècle. C’est en effet, sous l’impulsion de la famille d’Arcangues,  et du poète et romancier de talent que fut le marquis Pierre d’Arcangues que ce plaisant et pittoresque village s’est transformé en un des hauts lieux touristiques de la côte Basque".
Sources : http://www.arcangues.fr/ 

Img 2941

Ainhoa - 6 septembre 2017 - matinée

Img 2976
Img 2968

C’est dans la première moitié du 13° siècle que des moines Prémontrés décidèrent de créer dans cette zone de pâturages, coupée de bois de chênes et peuplée de bergers transhumants, l’un de leurs cinq vicariats prévus sur la route de Compostelle. 

Propriété de Juan Perez de Baztán, haut personnage de la cour de Navarre, il fut convenu que ce petit vicariat formerait enclave sur la propriété seigneuriale.  
Ce serait le bourg d’Ainhoa, un village-bastide aux maisons parfaitement alignées de chaque côté d’une large avenue. Infos : Ainhoa patrimoine 

Img 2970

L'église Notre Dame de l’Assomption
L’édifice, devenu église au 13ème siècle, a été bâti sur une maison forte antérieure au 12ème siècle. L’église a probablement été dédiée dès son origine à la Sainte Vierge par Juan Perez de Baztan, seigneur du château de Jaureguizar et d’Ainhoa. Intérieurement, l’église Notre Dame de l'Assomption présente les caractéristiques de l’architecture religieuse labourdine : une seule nef, sans piliers, couverte en charpente, ainsi que des étages de tribunes, appelées galeries.

Le cimetière 
Le cimetière paysager situé autour de l'église offre un très bel exemple de l’art funéraire basque : les stèles discoïdales et les stèles tabulaires.

Les stèles discoïdales ou hilarri en basque (hil = mort  et harri = pierre) comportent peu de dates mais sont ornées de symboles et de motifs géométriques riches en représentations.

Espelette le village du piment - 6 septembre 2017 - matinée

Img 2995

Enveloppé dans un décor de verdure, blotti au pied du Mondarrain, Espelette, s'enorgueillit d'un glorieux passé.
Le bourg est charmant : rues encadrées de maisons blanches, fleuries, aux boiseries vertes ou rouges, et pierres de taille. Ce cadre harmonieux lui a valu d'être élu " le plus coquet village " de notre pays en 1922, et d'obtenir le diplôme de " Prestige de la France " en 1955. 

Le Château féodal 
 XIVe grand bâtiment quadrangulaire à tour ronde abrite aujourd'hui la mairie ainsi que des salles où des expositions sont à visiter tout au long de l'année. Vous pouvez y voir l'histoire Agnès Souret née à Biarritz en 1902, élue au premier concours national de "la plus belle femme de France ", décédée tragiquement à Buenos Aires d'une péritonite en 1929. 

L'AOC piment d'Espelette
Traditionnellement exposé en guirlandes rouge sang sur les façades des maisons, il sèche également sur des clayettes, dans des tunnels, à l'abri de la pluie. Le séchage favorise la maturation du piment et améliore son arôme.
nfos recueillies sur : http://monpetitvillage.free.fr/

Les fèves et le chocolat 
A l’époque, la contrebande était très courante au Pays Basque. A travers la frontière, les contrebandiers basques passèrent aussi les médecins juifs qui avaient dans leurs bagages des fèves de cacao. Rares et très précieuses, ils les utilisaient pour guérir et donner des forces à leurs patients.
La contrebande de cacao prit fin lorsque le roi de France Louis XIV se maria avec l’infante d’Espagne Marie Thérèse, en 1660, à Saint Jean de Luz. Le roi soleil obtint alors de la couronne espagnole l’autorisation de faire venir les fèves de cacao en France. Visite de l'atelier: Antton 

St jean de Luz - 6 septembre 2017 - Après-midi

Img 3023

La maison Louis XIV

"Elle fut construite en 1643 par un riche armateur Joannis de Lohobiague dont la famille possédait plusieurs bateaux de pêche et pratiquait la Course. Caractérisée part ses 2 tourelles d’angle coiffées de toits en ardoise, sa façade principale en pierre, de style classique, est dite façade Louis XIII.
9 juin 1660 …
Lohobiague-Enea est intimement liée au mariage de Louis XIV avec Marie-Thérèse d’Autriche, Infante d’Espagne, puisque c’est dans cette maison que logea le jeune monarque pendant plus d’un mois. Imaginez l’activité de la maison durant toute cette période : Louis XIV y vivait en suivant les règles de l’Etiquette, et messagers, seigneurs, courtisans ou hommes d’Eglise entraient et sortaient régulièrement.
Une histoire passionnante…
Actuellement, elle appartient toujours aux descendants de l’armateur qui l’ouvrent aux visiteurs une partie de l’année et qui ont su conserver précieusement le mobilier".   Infos du site de http://www.saint-jean-de-luz.com/

Les grottes de Sare - 7 septembre 2017 - Matinée

Img 9635
Img 3103

L'immense massif calcaire présent sur Sare et ses environs regorge de très nombreuses cavités. L'une d'entre elles, appelée LEZEA ou GROTTES DE SARE, se visite aujourd'hui telle qu’elle existait il y a plus de 2 millions d'années.

Originaire d'Ataun (province du Guipuzkoa en Pays Basque Sud), JM de BARANDIARAN fut l'un des plus grands anthropologues de son temps. Durant 15 ans il se réfugia à Sare. Ce village devint une prédilection pour ses recherches.

La visite guidée des Grottes de Sare lui est aujourd'hui dédiée pour toute une vie consacrée à la mémoire des basques. Infos: http://www.grottesdesare.fr/index.php

La Rhune - 7 septembre 2017 - Après-midi

Img 3134
Img 3143
Img 3138

Date de dernière mise à jour : lundi, 02 Octobre 2017