L'église de Fourches

En se référant aux vestiges exhumés lors des différentes fouilles on estime que la date de construction de la chapelle est comprise dans une fourchette allant de 1139 à 1170. Cela fait de cette chapelle une des plus anciennes constructions de ce type. La longueur intérieure de la chapelle mesure 12,3 m,  sa largeur est de 5 m. Elle se compose d’une nef de 6,5 de longueur suivie d’un chœur de 2,10 m. Une abside demi-circulaire termine le chœur. La séparation entre le chœur et la nef est marquée par un ‘’arc triomphal’’ surmonté à l’extérieur d’un clocher mur et supporté par deux piliers. Ces piliers à imposte et moulurés soutiennent une arcade en tiers point. Chacun des piliers est contrebuté à l’extérieur de l’édifice par un contrefort. On voit encore dans l’arcade un crochet qui soutenait autrefois un lustre. La nef était selon toute vraisemblance couverte par une charpente lambrissée.  On pénètre dans la nef par une porte sous linteau chanfreiné percée sur le mur sud. Elle est surmontée d’un arc de décharge. Aujourd’ui disparu, il existait devant cette porte un préau. La nef était éclairée par trois fenêtres en plein cintre, à profonds ébrasements. Aujourd’hui subsistent dans leur intégralité celles du mur ouest et du mur sud.
Celle du mur nord est ruinée. Néanmoins, la muraille laisse apparaître des éléments de piedroits.

Un des éléments curieux de cette chapelle est le guichet percé dans le mur Nord.  Il communiquait jadis avec un bâtiment en appentis aujourd’hui disparu qui s’appuyait sur le mur extérieur Nord. L’ouverture mesure 0,24 m sur 0,28 m et est située à environ 1 m du sol. Elle est abritée par une arcade en plein cintre ébrasée formée de 7 claveaux. Des fragments de gonds sont toujours apparents. Ce guichet rappelle les ouvertures pratiquées dans les chapelles des couvents qui permettait de donner la communion aux religieuses recluses. Dans le cas de la chapelle de Fourches, ce dispositif devait servir pour donner la communion aux lépreux. Ils ne devaient pas pénétrer dans le sanctuaire.

Le chœur est percé côté Sud par une fenêtre en plein cintre à profond ébrasement. Il était couvert par une voûte de pierre en berceau brisé, dont on voit encore les traces et par un arc doubleau.. L’abside est de forme demi-circulaire et est renforcée à l’extérieur par deux contreforts plats. Elle est couverte par une voûte de pierres à trois divisions dont les arêtes se perdent dans les parois du mur. Elle est éclairée par trois fenêtres en plein cintre profondément ébrasées. Dans le mur sud-est de l’abside on peut encore voir une niche encadrée par deux piscines dont une est amputée de sa cuvette.

Date de dernière mise à jour : dimanche, 23 Juin 2013