Techniques du peintre C.Drochon pas à pas

Pap 1

Christophe Drochon, peintre animalier de talent, a bien voulu nous faire partager le déroulement technique sur la réalisation d'une de ces toiles. Nous tenons à  remercier  sa disponibilité, malgré un emploi du temps chargé, notre artiste peintre nous explique son travail, pas à pas, dévoile son ressenti, ses aspirations, ses interrogations et ses secrets.

Titre « Le borgne » (Le crabe, la goutte d’eau et la lumière, mais une idée sombre) - 16 x 22 cm - Acrylique sur toile

Couleurs :

- Noir de Mars
- Blanc de Titane
- Terre de Siennes Brûlée
- Terre d’ombre
- Bleu Outremer foncé
- Violet pourpre clair Pourpre
- Bleu de Phtalocyanine
- Ocre jaune
- Jaune de cadmium clair
- Rouge de cadmium clair
- Magenta foncé

Matériel :

 

Une toile de lin, 16x22 cm, enduite de gesso puis poncée (2x).
Un spalter Isabey 80 pour la préparation du fond en sous couche noire.
Un crayon mine de plomb HB.
Des brosses en martre n° 4 et 6.
Des pinceaux en martres 8404, n°2 et 4.
Un gel médium liquitex mat.
Acrylique Liquitex en tube.

"Ce matin, à ma table à dessin, dans mon petit atelier sombre, j’étais plus tôt qu’à l’ordinaire, plongé dans des pensées un peu trop sérieuses. Des pensées existentielles, parfois préoccupantes, plutôt fréquentes en cette période, je dois l’avouer.

Je ne sais plus d’où ma réflexion à démarrer, mais j’en suis venu à me demander si je faisais les bons choix en continuant mon parcours artistique, si j’atteindrais un jour le but auquel j’aspirais réellement. Si j’aurais le temps d’y arriver…"

 
 
 

 "Et cette notion de temps, venue par des chemins buissonniers s’est accrochée à mon esprit comme une ronce, comme si elle ne voulait plus partir.

Epine par épine, j’ai commencé à la décortiquer pour m’en libérer et mieux la comprendre.

 

Je me doutais bien que l’idée du temps qui passe est chez moi certainement du genre obsessionnel, mais ce matin cela devenait le sujet central. J’avais la vague impression que ma vie était jetée dans une course contre un adversaire bien plus malin, qui accélérait autant que j’accélérais, comme mon reflet dans un miroir.

L’idée, que, quelque chose pourrait m’empêcher d’aller jusqu’au bout de mon chemin affaiblissait un peu plus mon optimisme déjà fébrile, suite aux derniers évènements de ma vie. Et je voyais la maladie comme une des raisons les plus probables pour empêcher la vie d’aller au « bout », d’arriver à la lumière céleste tant espérer et de s’y confondre pour enfin savoir.

L’idée de représenter cette angoisse, cette petite peur, m’attira et me séduit pour la traduire sur la toile."

>>Lire la suite  Techniques de peinture C .Drochon

© Drochon 2008  Toutes reproductions totale ou partielle des textes ou images sont interdites sans autorisation express de l'artiste.

Date de dernière mise à jour : dimanche, 03 Mai 2015