Chenilles processionnaires

Chaque année, les chenilles processionnaires investissent les pins de la forêt de Fontainebleau. Une prolifération largement visible dès lors que l’on regarde leurs cimes. Au printemps, ces chenilles descendent des arbres pour aller s'enterrer dans le sol et démarrer, ensuite, le processus de transformation en papillon. En « procession » depuis quelques jours, il n'est donc pas rare de les croiser en forêt.

Or, ces insectes peuvent représenter une nuisance pour les animaux, les chiens en particulier, mais aussi les hommes, en raison de leurs poils urticants. L’ONF rappelle donc que la principale mesure de prévention consiste à limiter l’exposition aux poils de chenilles :

-> éviter d’aller sous les arbres porteurs de nids ;

-> ne pas toucher les chenilles ou leurs nids ;

-> éviter de se frotter les yeux en cas d’exposition ;

-> ne pas laisser jouer les enfants à proximité d’un arbre atteint ;

-> éloigner les animaux de compagnie ;

-> porter des vêtements protecteurs dans les zones infectées.

  • Nom du fichier : Arrêté municipal 2018 chenilles processionnaires
  • Taille : 279.85 Ko
yes /

Télécharger

Article paru dans le Messager 2018

INRA : 
Le paintball pour contrôler la chenille processionnaire du pin

La chenille processionnaire du pin est en passe de conquérir la presque totalité du territoire. Elle représente un problème de santé publique : ses soies urticantes pour l'homme comme pour les animaux, provoquent des démangeaisons importantes. En effet, cette chenille produit une toxine qui met en danger le bétail, les animaux domestiques mais aussi les êtres humains. De plus, son activité défoliatrice réduit la croissance et fragilise les forêts de pins et de cèdres

> En savoir+ 

 

<h2>Le paint-ball contre l’invasion de la chenille processionnaire</h2> <p></p>

Date de dernière mise à jour : jeudi, 05 Avril 2018