Centenaire de la Grande Guerre

Img 0096

Message du président de la république à l’occasion du centenaire de l’Armistice de 1918 - 11 novembre 2018

"Un siècle.

Un siècle que l’armistice du 11 novembre 1918 est venu mettre un terme au combat fratricide de la première guerre mondiale.

À cet affrontement interminable nation contre nation, peuple contre  peuple. Avec ses tranchées plein de boue, de sang et de larmes. Ces orages de feu et d’acier qui grondaient par tous les temps et déchiraient les ciels les plus calmes. Ses champs de batailles éventrés et la mort, omniprésente.

Le 11 novembre 1918, un grand soupir de soulagement traverse la France. Depuis Compiègne où l’armistice a été signé à l’aube il se propage jusqu’aux champs de bataille.

Enfin, après quatre interminables années de bruit et de fureur,  de nuit et de terreur, les armes se taisent sur le front occidental.

Enfin, le vacarme funeste des canons laisse place à la clameur allegre qui s’élève de volées de cloches en sonneries de clairons, d’esplanades de grandes villes en places de  villages. 

Partout, on célèbre alors avec fierté la victoire de la France et de ses alliés. Nos poilus ne se sont pas battus pour rien ; ils ne sont pas morts en vain : la patrie est sauvée, la paix, enfin, va revenir !

Mais partout, aussi, on constate le gâchis et on éprouve d’autant plus le deuil : là, un fils pleure son père ; là comme ailleurs, une veuve pleure son mari. Et partout on voit défiler des cortèges de mutilés et de gueules cassées. 

 

Françaises, Français dans chacune de nos villes et dans chacun de nos villages, Françaises et Français de toutes générations et de tous horizons, nous voilà rassemblés en ce 11 novembre.

Pour commémorer la victoire. Mais aussi pour célébrer la Paix.

Nous sommes réunis dans nos communes, devant nos monuments au morts, pour rendre hommage et dire notre reconnaissance à tous ceux qui nous ont défendu hier mais aussi à ce qui nous défendent aujourd’hui, jusqu’au sacrifice de leur vie. 

Nous nous souvenons de nos poilus, morts pour la France. De nos civils,  dont beaucoup ont aussi perdu la vie. De nos soldats marqués à jamais dans leur chair et dans leur esprit. De nos villages détruits, de nos villes dévastées.

Nous nous souvenons aussi de la souffrance et de l’honneur de tous ceux qui ont quitté leur terre et sont venus d’Afrique, du Pacifique et d’Amérique sur ce sol de France qu’il n’avait jamais vu et qu’ils ont pourtant vaillamment défendu.

Nous nous souvenons de la souffrance et de l’honneur des dix millions de combattants de tous les pays qui ont été envoyés dans ses combats terribles.

Françaises, Français, nous sommes aussi unis en ce jour dans la conscience de notre histoire et dans le refus de sa répétition."

"Car le siècle qui nous sépare des terribles sacrifices des femmes et des hommes de 14–18 nous a appris la grande précarité de la Paix.14_18

Nous savons avec quelle force, les nationalismes, les totalitarismes peuvent emporter les démocraties et mettre en péril l’idée même de civilisation.
Nous savons avec quelle célérité l’ordre multilatéral peut soudain s’écrouler. 

Nous savons que l’Europe unie, forgée autour de la réconciliation de la France et de l’Allemagne, est un bien plus fragile que jamais.

Vigilance ! Tel est le sentiment que doit nous inspirer le souvenir de l’effroyable hécatombe de la Grande Guerre.

Ainsi serons-nous dignes de la mémoire de celles et ceux qui, il y a en siècle, sont tombés. Ainsi serons-nous dignes du sacrifice de celles et ceux qui, aujourd’hui, font que nous nous tenons là, unis, peuple libre."

 Vive l’Europe en paix!                Vive la République !                 Et vive la France !

Liste des Morts pour la France

Monument - place du Souvenir au Vaudoué 

ALLANT Léon - 9 janvier 1915 - à Noulette - PAS DE CALAIS 
BIARD Octave - 28 Janvier 1915 - à Oulchy le Château - AISNE  
BOULET Marcel - 13 mai 1915 - à Orléans - LOIRET 
CORNICHON Julien - 30 décembre 1914 - à Laudremont - MEURTHE ET MOSELLE 
DINDAULT Rémi - 16 Juillet 1918- à Nanteuil la Forêt - MARNE
GODEFROY Louis - 21 octobre 1915 - à Neuville St Vaast - PAS DE CALAIS 
JOUANNET Armand - 30 octobre 1914 - à Stuttgart - ALLEMAGNE
LEPAN César - 6 novembre 1916 - à Vaux - MEUSE
LEPAN Charles - 15 juillet 1918 - à Tahure - MARNE
LEPERE Rose - 16 novembre 1914 - à Hollebeke - BELGIQUE
MEDARD Clément - 16 juillet 1918 - à Prones - MARNE 
MERIENNE André - 1er octobre 1918 - à Ste Marie à Py -  MARNE
MICHAUD Narcisse - 19 avril 1917 - à Cerny - AISNE 
PALFROY Hilaire - 24 mai 1915 - à Ablain St Nazaire - PAS DE CALAIS 
RIGAULT Théophile - 30 août 1914 - à Fossé - ARDENNES
TRINCARD Ernest - 2 février 1918 à Moulins - ALLIER  

 

Morts pour la France - 11 novembre 2018 
 

ADJUDANT Emilien MOUGIN, 1er Régiment de Spahis, mort pour la France au mali, le 21 février 2018

MARECHAL DES LOGIS Thimothé DERNONCOURT, 1er Régiment des Spahis, mort pour la France au Mali, le 21 février 2018

CAPORAL Bogusz POCHYLSKI, 2ème Régiment Etranger d'Infanterie, mort pour la France en Irak, le 21 mars 2018. 

Centenaire de la Grande Guerre - Le Vaudoué - 10H30  

La cérémonie débute par l'hommage aux morts pour la France, place du Souvenir avec dépôt de gerbes par les enfants de l'école primaire "la Source". Le président des Anciens Combattants du Vaudoué, M. Heijne, accompagné de son porte-drapeau Pierre Massaïa, (ancien combattant de la Guerre d'Algérie), animent l'événement. 


La lecture des noms inscrits sur le Monument aux Morts, est relayée par les jeunes citoyens. Cette année, le message officiel présenté au public est celui du Président de la République. Il est lu par Octave Caubet 1er adjoint, qui remplace le maire souffrant. 
Les Valdéens présents, les Anciens Pompiers du Vaudoué, les JSP (jeunes sapeurs pompiers) de la Chapelle la Reine, le représentant de la Gendarmerie à cheval, la professeure des écoles, les présidents (tes) d'associations du village respectent une minute de silence suivie de l' hymne national.`

 

Le cortège se dirige vers le cimetière du village. L'hommage est rendu par un dépôt de gerbes, aux aviateurs de la RAF (dont l'avion s'est écrasé à proximité du Vaudoué), et aux Morts pour la France. La Marseillaise retentit, suivie par une minute de silence.
Le Message de l'Union Fédérale de Seine et Marne est exposé par M Heijne. 
Le porte-drapeau rendra les honneurs devant la tombe de la famille Palfroy, accompagné des anciens pompiers du CPI. 

Pour le Centenaire de la Grande Guerre, la commune a réalisé par l'intermédiaire de ses conseillers municipaux, une petite exposition (sur panneaux avec diaporama de documents personnels de la famille Desplanches) sur les soldats natifs du village, morts au combat. On retrouve sur les présentoirs d'affichage de la salle polyvalente, les noms des familles Godefroy, Jouannet, Lepan, Médart, Mérienne, Michaud, Palfroy, Rigault, Trincard   .... patronymes du Vaudoué. 
Le portrait du soldat Hilaire PALFROY accompagné de sa plaque militaire attire l'attention du public. Exposé au cours de la journée du 11 novembre, la Municipalité tient à remercier la famille Palfroy de ce prêt. 

Visibles sur Pinterest & Instagram

 
 
 
11 nov 9

Le 1er adjoint  remet la médaille de vermeil du travail à Olivier Broust. 
Les jeunes élèves reçoivent une attestation de participation citoyenne. Nous soulignons l'implication de la professeure des écoles (Emmanuelle Préjent) qui encourage tout au long de l'année scolaire, les enfants à s'impliquer dans des manifestations officielles liées au devoir de mémoire.
Les enfants ayant participé à la cérémonie sont :  Sevan Gauthier, Coleen Benet-Marchal, Justine Murat, Lucie Thomas (photo ci-dessus au centre). 
 Le verre de l'amitié clôt cette belle cérémonie.

Date de dernière mise à jour : 15/11/2018