Grez sur loing, le village, son histoire

La tour Ganne

G1 2

HISTOIRE : 
Le village s'appelait autrefois Grès en Gâtinais, c'était une ancienne agglomération, fixée sur les points de passage de plusieurs gués, nichée autour de son église, de sa tour Ganne protégée par les quatre portes dîtes de Paris, St Jacques, de la croix Bussie et l'entrée du vieux pont de pierre. En 1221, ville importante, elle deviendra seigneurie principale de Grès en 1328, puis décroît fortement vers le milieu du XVII ème siècle, lors de l'installation des moulins à vents installés à Avon.

Les jardins de la Tour Ganne offrent un espace végétal, comprenant des arbres fruités, des essences locales, des anciens murés de pierre ou poussaient la vigne et des arbres en espalier. Cet espace comporte également deux lavoirs entièrement restaurés.

La Tour Ganne, érigée en 1127 fût l'un des donjons qui fortifièrent les confins de l'ile de France et de Bourgogne. Une tourelle comportant un oratoire dirigé vers l'ouest laisse supposer un dôme aujourd'hui disparu. La tour fût démantelée à partir du XVII ème siècle.

>>Voir le SITE OFFICIEL DE GREZ

G2 4

G5 2

G3 3

L'église Notre-Dame édifiée au XIIème siècle, appartenait au prieuré. Il ne reste que peu d'éléments d'époque, et c'est au XVIème siècle que l'on voûte l'église, et créé le grand portail.

G6

G4 2

G7

G8

Le vieux pont de pierre commandait l'une des quatre entrées du Grez médiéval, composé de dix arches, les culées sont en pans coupés en amont et en pointe en aval, pour faciliter l'écoulement de l'eau en cas de crue.
Au siècle dernier, de nombreux artistes venus du monde entier, se retrouvaient dans la pension Laurent et à l'hôtel Chevillon.

Le grand peintre japonais Seiki Kuroda résida dans cette maison, il sera considéré comme le précurseur de la peinture moderne occidentale dans son pays, après avoir changé d'orientation (venu pour étudier le droit).

G10

G9

Date de dernière mise à jour : mardi, 07 Juillet 2015