le mot du chef de centre du Centre de Première Intervention

Jean-Luc Renard : Chef de centre du CPI

Jlr r 1

Mesdames, Messieurs, 

En cette période de fin d’année, vous voyez sonner à votre porte les Sapeurs Pompiers du Vaudoué pour le traditionnel passage des calendriers avec la présentation des voeux 2008. 
Mais cette année, en plus des voeux, ils vous ont annoncé la programmation de la fermeture du Centre de Première Intervention de votre commune pour l’année 2008. Mlheureusement cette dissolution est inéluctable, et c’est avec une 
grande tristesse que le conseil d’administration en est arrivé à cette éventuelle décision. 
Depuis plusieurs années les CPI centre communal et non départemental (financé à 100% par les mairies) ferment leurs portes. En 1991, année où j’ai repris le CPI en qualité de Chef de Centre, il y avait 46 Centres de 1ère intervention. 
En 2007…, il n’en reste plus que 16 (3 ou 4 devraient également disparaitre en 2008). 
Hélas, tous les ans les Centres de 1ère intervention disparaissent par manque d’effectif, à ce jour sur 16 CPI, seuls 6 sont reconnus par le Corps Départemental, dont celui de votre commune. Sont reconnus les centres répondant 
aux caractéristiques suivantes : 
     •  Un effectif de 10 pompiers don 1 sous 
         officier, aptes médicalement 
     •  7 pompiers ayant le diplôme de 
         secourisme et au moins 3 la spécialité de 
         réanimation (conditions remplies 10/10 au 
      Vaudoué) 
     •  Un local, une remise et un véhicule 
         porteur d’eau (VTU et CCF contrôle 
         technique en règle). 

Depuis plusieurs années, sur le Messager, en réunion de Conseil Municipal et lors de diverses discussions dans le village, j’attirais l’attention de tous sur le renouvellement des effectifs ; car les années passent et le temps de la cessation d’activité aussi. 4 d’entre nous, après 38 années pour Robert Delorme, 32 pour Michel Haranger et 20 pour Joël Desplantes et Jean-Michel Jumeau.
Ces deux derniers collègues, que je tiens à remercier, ont également fêté leur 58 et 57 ans et sont en âge de prendre leur retraite (qu’ils auraient déjà dû prendre légitiment à leur 55ème anniversaire).
Par ailleurs, les aptitudes médicales, vu l’évolution du métier de sapeur pompier sont de plus en plus contraignantes, et certains d’entre nous se trouvent en inaptitude temporaire, ce qui rend difficile la gestion du Centre.
Le CPI du Vaudoué a toujours été classé en 1ère catégorie, reconnu par le Corps Départemental : avec un personnel formé, du matériel permettant de réaliser un 1er secours s’inscrivant dans la chaîne de secours, et avec un casernement
fonctionnel (salle de réunion, vestiaires et remise). Tout ceci a été rendu possible grâce au soutien de la Mairie et je tiens à en remercier Monsieur le Maire et Mesdames et Messieurs les Conseillers Municipaux. Mais comme je l’ai toujours dit, les pompiers du CPI de votre commune ne seront jamais des pompiers de Sainte Barbe, alors « la sirène » va sonner par respect pour cette vocation et par
respect pour tous car nous n’avons pas le droit de ne plus être opérationnel lorsque l’on parle de la protection des personnes et des biens.
Merci encore à tousles pompiers qui ont été à mes côtés, à vous Valdéens et à toi Pierre pour ta confiance sans retenue durant toutes ces années. Le CPI vous souhaite une bonne et heureuse année 2008 ; et jusqu’au dernier moment l’ensemble des pompiers s’efforcera de répondre à toutes interventions.

Jean-Luc Renard

Date de dernière mise à jour : dimanche, 30 Octobre 2016