Concert exceptionnel Dimitri Naïditch

Concert du samedi 11 juin 2016 

"Classique en Jazz"

 

Dn 1

Biographie 

"Si le génie se situe quelque part entre la passion divine et la folie sublimée, il y a incontestablement du génie dans la musique de Dimitri Naïditch. Car tout semble un peu hors norme chez ce musicien ukrainien : un fulgurant parcours de pianiste classique (quatre Premiers Prix du Conservatoire de Kiev et plusieurs Grands Prix internationaux), une technique époustouflante, une sensibilité rare, un charisme ravageur.

Mais ce qui étonne peut-être encore davantage chez Dimitri Naïditch, c’est d’être, en plus d’un concertiste classique exceptionnel, un authentique musicien de jazz, compagnon de route de nombreux musiciens tels que Didier Lockwood, Richard Galliano, Rick Margitza, Mario Stantchev, Stefano Di Battista, Andy Shepard, Jean-Jacques Avenel, etc.

De cette double appartenance jazz et classique, Dimitri Naïditch tire une remarquable faculté à creuser son propre sillon quelque part entre interprétation du texte classique et liberté jubilatoire de l’improvisation et du rythme. Un exercice qu’il porte au plus haut niveau d’excellence dans ses réinterprétations jazz des maîtres classiques : Mozart, Bach, Tchaïkovski, auxquelles le convie maintenant régulièrement Jean-François Zygel lors de ses concerts du Théâtre du Châtelet et à son émission « La Boîte à Musique » sur France 2.

Loin d’une simple relecture « jazzifiante » des grands compositeurs, c’est à un voyage passionné, profond et ébouriffant à la fois auquel Dimitri Naïditch nous invite pour une « revisitation » vivifiante et inspirée des classiques dont il démontre magnifiquement l’insolente modernité." 

> suivre sur lgfk.jpg    > twitter.png  > Site officiel Dimitri Naïditch

La répétition du pianiste

Avant tout concert, la répétition demeure une étape importante, elle permet au musicien de prendre contact avec le piano, un superbe Steinway & Sons modèle D qui vient d'être acheminé par la société de location. 

Ce splendide instrument nécessite des soins particuliers :
Le choix de son emplacement dans un lieu de concert, sa stabilité, le niveau d'hygrométrie et la dernière étape indispensable, son accord. 

C'est à ce moment qu'entre en scène Dimitri Naïditch. En prenant possession des lieux en cette après-midi pluvieuse du 11 juin,  il peaufine sa répétition dans ses moindres détails (acoustique, éclairage..). 

Le concert, à guichet fermé, débute vers 20h30 en l'église St Loup du Vaudoué ou près de 200 personnes sont venues l'applaudir.

Img 6956

Le concert du 11 juin 2016

Trois notes de musique hélées par le public à la demande du maître font présager d'un  récital prometteur en surprises et en improvisation.
La marque de fabrique de Dimitri Naïditch qui aime partager avec son auditoire, sa passion pour la musique et le jazz. On retiendra, entre autres, ce moment magique, le murmure de "La Javanaise" de Gainsbourg, fredonnée par toute l'audience.  Nous sommes en présence d'un grand pianiste qui maîtrise son art avec brio. L'art de savourer et partager des moments forts et intenses avec son public. 

Les morceaux s'enchaînent avec une cohérence inouïe, une fluidité déconcertante et une puissance hors du commun. Il y a bien "du génie" dans ce personnage atypique qui réussit aussi bien à charmer les notes de son clavier que celles des puristes. 
Les oeuvres des grands maîtres classiques sont revisitées en jazz, avec originalité, modernité et sincérité.
Dimitri Naïditch nous offre, en cette soirée de juin, un grand moment musical, réalisé avec une intensité remarquable. Ce concert exceptionnel, dans l'église Saint-Loup, se clôt après deux rappels enthousiastes.  

La dégustation de vins et de fromages

Soirée dégustation de vins et fromages


La soirée  ne s'arrête pas là pour autant. Dimitri Naïdtich souhaite prolonger la soirée par une dégustation de vins et de fromages dans la salle des fêtes du Vaudoué.

Cette animation est confiée aux bons soins de son ami  Bruno Quenioux (
Chevalier de l’Ordre des Arts et Lettres,  acheteur national vin au Lafayette Gourmet.. ). Homme passionné, il ne sélectionne que des petits vignerons et ne propose que des vins issus de l'agriculture raisonnée et/ou biologique.  On dit de lui qu'il "va au-delà du vin, l’investit dans ses profondeurs et surtout tente de lui redonner sa vraie place, loin des idolâtres, celle du cœur" (http://www.berthomeau.com/)

C'est autour de trois cépages (un Beaujolais "Le Ronsay", un Bourgueil "les Grands Rangs", un Corbières "Clos Combe Long", que va s'écouler harmonieusement cette soirée, qui restera pour beaucoup, une soirée d'exception. 

Date de dernière mise à jour : mardi, 14 Juin 2016