Informations techniques sur l'église St Loup du Vaudoué

H eglise

L'église Saint-Loup ...Le Vaudoué en Gâtinais (77)

L'édifice rectangulaire est composé de 3 nefs parallèles, les piliers de la nef sont romans, le choeur date du 13ème siècle, le tabernacle du 17ème, orné d'une statue de St Loup à panneaux peints.
La complexité architecturale apparait dès l'extérieur, notamment du côté ou le visiteur aperçoit un double chevet plat, et quelques détails, notamment, la forme des fenêtres révèlent des époques de constructions différentes.


Sans titre 53Au Nord de ce portail nous découvrons, noyés dans la maçonnerie, des débris caractéristiques que nous pouvons identifier tour à tour: à la hauteur de l'imposte du piédroit, deux claveaux d'ogives d'un type primitif, un peu plus bas, plus au nord (à 1,20m du piédroit ) un morceau de tore appartenant, lui aussi, à une nervure d'ogive, plus bas encore, à 1,65m cette fois du piédroit, une base de colonnette dont les contours sont très dégradés. Ces éléments architecturaux semblent dater de la seconde moitié du XIIème siècle.

Sans titre 53La façade Ouest se présente avec simplicité : 
Le clocher masque l'un des pignons. Il est en effet édifié sur la première travée de la nef Nord, sa base comme le prouve la disposition d'un contrefort à l'intérieur de l'église, sur lequel une ogive se greffe maladroitement, est plus ancienne que cette nef. Sa tourelle d'escalier d'un type assez rare, est de plan quadrangulaire, au Nord, l'étagement de ses baies est d'une belle ordonnance monumentale.
L'élément le plus important de cette façade ouest est cependant un très modeste portail dégradé et remanié au cours des siècles mais qui montre encore un arc à double rouleau reposant sur des piédroits, décorés d'une simple moulure, disposée en imposte. Ces détails, formes et proportions, ne sont pas sans évoquer l'art roman d'Ile de France.

Sans titre 53La face nord de l'église englobée dans une propriété privée ne présente rien de remarquable.

Sans titre 53La face sud, par contre montre trois travées a partir de l'ouest, flanquées de contreforts à talus et ressauts, et éclairées de deux fenêtres dont l'arc est très légèrement brisé, mais au niveau des deux dernières travées, celles qui correspondent au collatéral du choeur, on distingue un brusque changement de style : le mur est dépourvu de contreforts et ses fenêtres, largement ouvertes en plein cintre, évoquant une construction plus tardive. .

(Extraits du livre Le Vaudoué en Gâtinais ) Edition rééditée en 2014

 


>>  En savoir + 


 sur les tailleurs de pierres

 sur les grès de fontainebleau

 sur l'origine du Grès

Vous souhaitez acquérir le livre du Vaudoué, merci de vous adresser à l'association "Le Vaudoué en Gâtinais, son passé, son avenir".

Img 2693

Img 2677

Img 2670

Date de dernière mise à jour : lundi, 04 Mai 2015